EUMETSAT maintient MetOp-A opérationnel jusque 2022 !

Le 19 octobre 2006, MetOp-A était mis en orbite, le premier d’une série de 3 satellites polaires A/B/C. MetOp-B est entre temps en orbite depuis le 17 septembre 2012. Le lancement du 3ème satellite, MetOp-C, est planifié pour octobre 2018.
Les satellites de la série MetOp ont une orbite polaire autour de la Terre et livrent non seulement des informations météorologiques mais aussi des données sur la composition chimique de l’atmosphère.

 

Les huit instruments scientifiques présents sur ces trois satellites sont identiques, à des fins de continuité. Ils sont indispensables pour l’amélioration des prévisions météo, par leur livraison de données à échelle globale, 2 fois par jour. Ces données sont également utilisées pour la recherche sur le climat. Certains instruments similaires se retrouvent également sur les satellites polaires américains gérés par le NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), avec pour but également d’assurer un flux de données continu.
Dans cette même idée de continuité des observations, une mise à jour est prévue tous les 5 ans. Puisque le satellite MetOp-A est toujours très actif (alors qu’il aurait dû être mis hors orbite depuis longtemps), un conseil au sein d’Eumetsat vient de décider de son futur, en gardant un œil sur le lancement du troisième satellite.

 

Un satellite MetOp (copyright : Eumetsat)

La trajectoire que MetOp-A suit depuis 10 ans sera maintenue, mais l’heure en temps local à laquelle le satellite passe l’équateur sera modifiée de 21h30 actuellement vers 19h30 en 2022.
En d’autres termes, nous allons laisser MetOp-A dériver de sa trajectoire de manière contrôlée.
Cette décision va rendre possible des opérations tri-MetOp (3 satellites fonctionnant en même temps). Le maintien de MetOp-A signifie une plus-value pour les prévisions numériques et la recherche sur le climat.
MetOp-A sera finalement ramené à une orbite plus basse en 2022 avec comme but de le faire se consumer en entrant dans l’atmosphère terrestre, pendant une longue descente d’environ 25 années.
EUMETSAT a créé plusieurs SAF’s (Satellite Application Facilities) dans le but de développé des produits opérationnels basés sur les données des différents instruments à bord des satellites.
L’IRM est actuellement impliqué dans le O3M SAF, qui permet d’observer l’ozone et d’autres gaz-traces tels que le NO2, BrO, HCHO, H2O, SO2, OClO et les particules fines d’aérosols (e.a. importantes pour le monitoring des éruptions volcaniques).

 

La plupart de ces produits sont dérivés de l'instrument GOME-2 (Global Ozone Monitoring Experiment-2, un spectromètre optique qui mesure la composition de l'atmosphère (et en particulier l'ozone), et ceci surtout dans le spectre de l’UV-visible. L'instrument IASI (Infrared Atmospheric Sounding Interferometer), un interféromètre optique, utilise surtout le spectre infrarouge.
Puisque ce SAF traite une grande palette de gaz-traces et de particules d’aérosols, il a été décidé de changer son nom vers AC SAF, avec “AC” pour Atmospheric Composition (composition de l’atmosphère).
GOME-2 a aussi été mis en service pour l’observation du trou dans la couche d’ozone au-dessus du Pôle Sud. La figure 1 représente un exemple d’observation du satellite MetOp-A à hauteur du Pôle Sud le 06 octobre 2011. Le panneau de gauche nous montre à quoi ressemble un profil d’ozone au niveau du Pôle Sud. On y voit aussi que beaucoup de variations restent possibles dans la répartition verticale de l’ozone en passant du nord vers le sud. Le trou dans la couche d’ozone y est clairement visible (la grande zone bleue à droite). Le panneau de droite nous montre la répartition de la colonne totale d’ozone le long de la trajectoire du satellite.

 

Figure 1 : Partie à gauche : coupe détaillée de la répartition verticale de l’ozone dans l’atmosphère de 0 à 64 km (profile d’ozone), avec à l’extrême droite de la figure, une partie (entourée) du trou dans la couche d’ozone ; Partie de droite : la colonne totale d’ozone le long du passage nord-sud du satellite MetOp-A (copyright: O3MSAF/KNMI/EUMETSAT)

Pour plus d’informations :


http://o3msaf.fmi.fi
http://atmos.caf.dlr.de/gome2
http://www.eumetsat.int
http://www.esa.int

 

Voici encore deux petits films qui décrivent le principe du satellite polaire :