Décembre

Décembre est le premier mois de l'hiver météorologique, c'est-à-dire le premier des trois mois les plus froids de l'année. Les normales mensuelles des températures maximales varient dans le pays entre 1 °C et 6 °C, tandis que les normales des minima sont compris entre –3 °C et +2 °C. À Uccle, les normales journalières des températures moyennes sont de l'ordre de 4 °C en début de mois, tandis qu'à la fin de celui-ci, elles n’atteignent plus que 2,5 °C.

En certaines occasions, la température moyenne journalière peut cependant encore être élevée, comme le 21 décembre 1989, où elle atteignit jusqu’à 13,5 °C à Uccle. Elle peut être également inférieure à -10 °C, comme le 20 décembre 1938, où elle ne dépassa pas -13,1 °C en cette même station. Le maximum journalier le plus élevé à Uccle fut atteint le 16 décembre 1989, avec 16,7 °C. Par contre, le 30 décembre 1950, le thermomètre y indiqua un minimum record de -17,3 °C. Ailleurs dans le pays, on releva notamment des minima de -21,7 °C à Rochefort le 3 décembre 1973 et de -13,8 °C le 11 décembre 1967 à Coxyde. À Uccle, le gel peut parfois être absent pendant tout le mois, comme en 1911 et en 1974. C'est aussi en décembre 1978 que l'on a observé en cette station la chute de température la plus spectaculaire en une journée : le 30 décembre, le thermomètre à maxima indiquait 7 °C et, le lendemain, la température minimale était descendue à -10 °C. Notons encore que du 1er décembre 1962 au 6 mars 1963, une série ininterrompue de 96 jours de gel fut observée dans les Hautes-Fagnes, à la Baraque Michel.

Les normales mensuelles des précipitations pour le dernier mois de l’année varient de 60 mm à 140 mm dans le pays, les valeurs les plus élevées étant enregistrées sur les hauts plateaux ardennais. Le nombre moyen de jours d'orage étant faible, les précipitations très intenses sont rares. Mais des pluies continues peuvent donner lieu à des cotes pluviométriques journalières néanmoins importantes : ainsi, on a relevé 78 mm à Paliseul le 9 décembre 1965. C’est aussi lors des mois d’hiver que les pluies cumulées sur plusieurs jours sont généralement les plus importantes : en décembre 1965, à Stavelot, on a totalisé 165 mm d’eau en 10 jours ; à Uccle, on a relevé un cumul de 95,1 mm en 10 jours en décembre 1952.

À la fin du mois de décembre, les nuits sont les plus longues de l’année. La durée normale d'insolation est la plus faible de tous les mois : on observe à peine 45heures de soleil en moyenne à Uccle. Le mois de décembre le plus ensoleillé fut celui de 1948, avec 102 h de soleil, et 1934 détient le record du minimum d'insolation, avec seulement 10 h de soleil sur tout le mois.

 

Retour