Le point sur les orages de ce 23 mai 2018

Ce mardi 22 mai, notre pays a été touché par des orages qui ont été intenses en plusieurs endroits, avec d'importantes quantités de précipitations en peu de temps.

Cette situation est le résultat de plusieurs éléments concomitants:

  • une masse d'air chaud, humide et instable sur nos régions; l'échauffement diurne de l'air près de la surface du sol, conduisant celui-ci à s'élever dans l'atmosphère (convection) à la moindre "amorce", et donnant ainsi lieu à la formation de nuages cumuliformes d'une épaisseur de plusieurs kilomètres. Ces nuages contenaient alors de grandes quantités d'eau
  • des facteurs constituant des "amorces" de soulèvement, comme le relief (forçage orographique) ou encore des zones de convergence du vent dans les basses souches de l'atmosphère, conduisant, par continuité, à un mouvement vertical ascendant de l'air
  • des vents faibles dans les premiers kilomètres de l'atmosphère avec, par conséquent, un déplacement très lent des orages. Ceux-ci étaient même généralement quasi-stationnaires et persistaient dès lors longtemps au-dessus d'une même région
 

Estimation du cumul des précipitations par le radar de Wideumont, pour le 22 mai 2018.

Les orages ont débuté en Ardenne (province de Liège) en milieu de journée avant de s'étendre au Limbourg et, ensuite, graduellement au centre du pays; cette progression a pu être provoquée par "propagation" (plutôt qu'un déplacement net). Le flux ascendant (chaud) au coeur d'une cellule orageuse est compensé par des courants descendants (plus froids) qui, en s'étalant au niveau de la surface du sol (sous forme de rafales que l'on observe souvent à l'approche d'un orage ou d'une averse), peut "amorcer" d'autres cellules orageuses. D'autre part, une ligne de convergence due à la brise de mer, a conduit à la formation d'une ligne d'averses orageuses très actives de la province d'Anvers à la province du Hainaut; celle-ci s'est ensuite lentement enfoncée vers l'est.

 

Impacts de foudre au sol observés par le réseau BELLS, entre le 12h00 et 24h00 TL, le 22 mai 2018.

Nous avons donc été confrontés à des conditions purement convectives avec peu de mouvement et cela explique les grandes disparités spatiales de cumuls de précipitations.
Cette situation a été bien prévue par l'IRM qui avait déjà émis un avertissement jaune la veille (à 10h10), avant d'augmenter le niveau vers orange sur une grande partie du pays et ce, durant l'avant-midi. Un suivi rapproché de l'évènement a ensuite été assuré, heure par heure, avec la diffusion de bulletins spéciaux.