L'IRM prend part à deux projets qui visent à développer un modèle d'utilisation efficace et renouvelable de l'énergie en Belgique

Sur la recommandation de Mme Marghem, Ministre de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable, et du Conseil des Ministres, le Fonds de transition énergétique va financer un certain nombre de projets scientifiques qui auront pour but de développer des modèles aidant à définir la politique énergétique belge pour les décennies à venir.

 

L’IRM participera aux projets BREGILAB et EPOC 2030-2050. Ces projets mettront en commun l’expertise scientifique existante à propos de l’énergie renouvelable de 14 institutions scientifiques belges, et seront coordonnés par Energyville.

 

Ces projets feront le compte de tous les aspects de la production d’énergie, allant de la manière la plus rentable de diminuer le rejet de gaz à effet de serre, à comment garantir une livraison constante de l’énergie en trouvant des solutions afin que la facture énergétique des utilisateurs reste sous contrôle. Pour ce faire, différents scénarios de futurs développements technologiques seront développés, comme par exemple, l’accroissement du stockage de l’énergie dans les batteries.

 

L'IRM fournira l'expertise climatique qui est une composante essentielle pour une prise de décision optimale dans une logique de développement durable. Cette participation est aussi en totale cohérence avec la politique environnementale de l'IRM et son système de management.