Aérosol

Les aérosols (ou fines poussières) sont l'ensemble des particules solides ou liquides en suspension dans l’air, comme par exemple : le pollen, le sel marin, ou les particules émises par la combustion des énergies fossiles comme l’essence.

Pour l’étude de la qualité de l’air, ces particules sont classées en fonction de leur diamètre. On utilise pour cela deux classes de particules : les PM10 et les PM2.5. Les PM10 et les PM2.5 sont les aérosols pour lesquels le diamètre est respectivement inférieur à 10 micromètres et inférieur à 2.5 micromètres.
Du fait de leur petite taille, les aérosols peuvent pénétrer profondément dans les poumons et altérer les échanges gazeux à l’intérieur des poumons.

Ces aérosols agissent de manière directe et indirecte sur le climat. Tout d’abord, le rayonnement solaire, en traversant l’atmosphère, est absorbé et réfléchi en partie par les aérosols. Cela provoque une modification du bilan radiatif terrestre. En outre, l’effet indirect des aérosols sur le climat modifie la quantité de nuages dans l’atmosphère. Sans aérosols, il n’y aurait pas de nuages ! En effet, les gouttes d’eau contenues dans un nuage ne peuvent se former que s’il y a des aérosols dans l’atmosphère.

Une des méthodes pour obtenir des informations sur la quantité d'aérosols contenue dans l'atmosphère est la détermination de l'épaisseur optique de ceux-ci. On mesure ainsi la diminution du rayonnement solaire en fonction de la concentration de particules flottantes dans l'atmosphère, soit les aérosols.

 

Expressions rattachées

PM10

PM2.5