Ligne d’averses

Les averses se forment par convection. Parfois, il se forme des averses peu structurées qui se dispersent dans tout le pays. Mais elles sont parfois organisées en structures linéaires, et on parle alors généralement de ligne d’averses. Les phénomènes météorologiques peuvent être très différents. Une ligne d’averses peut consister en de petites averses de pluie qui vont déterminer le temps à un endroit précis pour une durée déterminée. Mais certaines lignes d’averses peuvent être très actives avec par exemple des orages. De nombreux facteurs vont déterminer l’intensité des averses. Les averses qui se produisent dans un environnement avec des cisaillement de vent sont tristement célèbres. Un cisaillement implique de fait un vent dont la force augmente considérablement avec l’altitude et/ou dont la force de direction est changeante. Lorsque la ligne d'averses se compose d'orages violents, on parle aussi de "ligne de grains".

Pour que les averses s’organisent de manière linéaire, il doit y avoir présence d’un mécanisme d’ascension : un front froid, un creux, une ligne de convergence, du relief…

 

Une ligne étroite mais assez forte, avec des averses de pluie, s’étire depuis le nord-ouest à travers notre pays. Les précipitations commencent et se terminent soudainement dans la plupart des régions.

Un front froid a quitté notre pays par le sud-est. Dans l’air polaire qui suit ce front, plusieurs lignes d’averse se développent (voir aussi creux). La zone de basse pression se trouve dans le Sud de la Scandinavie, de sorte qu’un flux du nord-ouest souffle sur nos régions.

Expression rattachée

Précipitations (types)