Orage (types)

Il existe plusieurs types d’orages. En fonction de leur structure, on peut les diviser en 4 formes principales. Vous trouverez plus d’informations sur chacune de ces formes dans le Dico Météo :

C’est le degré d’instabilité et ce qu’on appelle le cisaillement de vent qui vont déterminer la classification. Le cisaillement de vent se réfère à un phénomène par lequel la force et/ou la direction du vent est modifiée avec l’altitude.

En cas d’orage, il existe beaucoup de mouvements vers le haut et vers le bas. On parle de flux ascendants ou descendants. Durant la phase de croissance, il se développe dans l’atmosphère instable un flux ascendant où les cumulus, à plus de 10 km de hauteur, peuvent croître. A cause de ce mouvement, les particules dans les nuages deviennent de plus en plus lourdes et, un moment donné, c’est un flux descendant qui se crée. Le flux d’air froid descendant finit par atteindre le sol, avec généralement des précipitations et parfois des vents descendants violents comme conséquence. La variation de la force et la direction du vent influence la façon dont les flux ascendants et descendants vont se placer les uns par rapport aux autres. Si le flux descendant interfère avec le flux ascendant, l’orage va rapidement s’éteindre. Par contre, s’ils ne se rencontrent jamais, les orages peuvent être particulièrement violents. Le flux d’air froid descendant va soulever les couches d’air chaud lors de sa propagation horizontale au niveau du sol, et génère alors un nouveau flux d’air ascendant.

 

Expression associée

Orage