Température maximale

Pour plus d’informations à propos du temps universel (TU), de l’heure d’été et de l’heure d’hiver, voir :
http://www.astro.oma.be/GENERAL/INFO/fri001.html

Température maximale dans les bulletins météorologiques

Dans les bulletins météo, on renseigne sur les températures maximales pour plusieurs régions, qui sont valides pour une hauteur de 1,5m. Ce sont les températures les plus hautes prévues sur la période de 06.00 à 18.00 TU (les observations climatologiques se font sur une période de 24h). Les maxima en Belgique sont généralement atteints autour de 14.30 TU, et ce toute l’année. Cela correspond à 2 ou 3 heures après que le soleil soit à sa position la plus haute. Les maxima en été sont généralement observés vers 16h30 heure locale, et en hiver vers 15h30 heure locale. Il peut évidemment arriver que les maxima soient observés à un moment complètement différent, par exemple 09.00. Cela peut se produire lorsqu'il y a un front froid important qui traverse la région à ce moment-là.

Les facteurs déterminant les températures maximales

Il y a beaucoup de facteurs qui influencent le climat :

  • La nébulosité est le paramètre le plus important. Au plus il y a de nuages, au moins les maxima seront élevés. Les nuages bas comme les stratus, en particulier, peuvent poser des problèmes de prévision de la température. Ces nuages peuvent s’éterniser longtemps dans une région donnée, alors qu’il fait ensoleillé 20 km plus loin.
  • Le vent. Par temps calme, il fait généralement 2°C de plus que lorsqu’il y a du vent.
  • La quantité d’humidité dans l’air. La vapeur d’eau absorbe assez fortement le rayonnement infrarouge terrestre, de sorte que l’air humide occasionne des températures plus élevées. La vapeur d’eau, après absorption, émet à nouveau un rayonnement qui retourne vers la surface terrestre (voir aussi température minimale).
  • Le type de sol. La température, en cours de journée, sera plus élevée au-dessus des sols sableux par rapport aux sols argileux. Les sols limoneux, typiques du centre de la Belgique, ont une position intermédiaire. Les sols argileux contiennent beaucoup de bulles d’air mais très petites, de sorte qu’ils sont plus sujets à la rétention d’eau que les sols sableux. Une grande partie de ces bulles est de fait occupée par l’eau, alors que les sols sableux contiennent davantage d’air. L’eau est un assez bon conducteur de chaleur, et les sols argileux absorbent ainsi davantage la chaleur. L’air est par contre assez mauvais conducteur, et les sols sableux absorbent moins de chaleur en profondeur. Dès lors, dans le cas d’un sol sableux, il se peut que la température à la surface soit assez chaude (et l’air qui la surplombe également), alors que si l’on creuse un peu en profondeur, on rencontre des températures beaucoup plus froides.
  • Lorsque le climat est sec pendant longtemps, les maxima seront plus élevés. L’énergie du soleil est moins perdue du fait de l’évaporation par les sols humides.
 

Expression rattachée

Température minimale