Orage

L’orage se définit comme "une ou plusieurs décharges brusques d’électricité, se manifestant par un flash de lumière intense (éclair) et un bruit sourd de grondement (tonnerre)". Les nuages d'orage appartiennent au genre des cumulonimbus.

On parle d'éclairs lorsqu’un phénomène lumineux s’observe entre ou derrière les nuages (éventuellement au-delà de l’horizon), de sorte que le véritable canal de foudre reste invisible. Le tonnerre n’est pas toujours audible dans la plage d’audition normale.
On prévoit de l’orage et donc un jour d’orage dès qu’un éclair au moins est observé par un système de détection ou un observateur.

Que l’orage se déclenche réellement ou pas dépend de nombreux facteurs. L'atmosphère doit être instable, comme par exemple les jours où l’air est chaud et humide dans les couches basses de l’air ou lorsque l'air est très froid dans les hautes couches. De préférence, il doit se produire un mécanisme ascendant comme un front ou une ligne de convergence. Dans les cas de très fortes tempêtes (avec risques de grêle et de vents violents), il doit également exister ce qu’on appelle un cisaillement de vent. Cela implique que la force du vent augmente considérablement avec l’altitude, et que la direction du vent est également modifiée avec l’altitude.

Les orages peuvent se produire tant dans des masses d'air chaud que des masses d'air froid, ainsi que le long des fronts qui sont les lignes de séparation entre les masses d'air. Les orages peuvent être répartis en plusieurs types.

 

Un orage est toujours lié à la présence d'un cumulonimbus