rayonnement solaire

Atlas climatique

Les cartes du rayonnement solaire global ont été établies par rapport à la période 1984-2013.

En moyenne annuelle, le rayonnement solaire global journalier moyen varie de 2650 Wh/m² pour la région des Hautes Fagnes à près de 3000 Wh/m² au littoral. La moyenne belge s’élève à 2820 Wh/m². La répartition spatiale de ces normales s'expliquent d'une part par la nébulosité moyenne et d'autre part par l'évolution avec la latitude du rayonnement solaire maximum théoriquement possible (et atteint en cas de ciel très clair, en l'absence de tout nuage). Les valeurs généralement plus élevées en région côtière sont liées à une nébulosité plus faible en moyenne. A l'inverse, celle-ci est en moyenne plus élevée dans les Hautes Fagnes. En dehors de ces deux régions, on observe globalement un gradient négatif du sud au nord lié, au moins en partie, à la diminution en moyenne annuelle du rayonnement solaire maximum théoriquement possible avec la latitude. Ainsi, la Lorraine belge est, après la région côtière, la seconde région où l'on observe les valeurs les plus élevées du rayonnement solaire.

Les normales mensuelles varient d'un facteur 10 entre 530 Wh/m² en décembre et 5070 Wh/m² en juin, en moyenne sur la Belgique.