température de l'air

Atlas climatique

Les normales annuelles de la température moyenne de l'air en Belgique varient de 7.5°C pour les Hautes Fagnes et certains sommets de l'Ardenne à 11°C en Campine. La moyenne belge des températures s’élève à 9.8°C. Juillet est le mois le plus chaud avec 17.8°C en moyenne sur la Belgique, tandis que le mois de janvier est le plus froid avec 2.5°C de moyenne. Les normales annuelles des températures journalières maximales et minimales varient, quant à elles, de 11.5°C à 15°C et de 3°C à 7°C respectivement. Ces normales atteignent systématiquement leurs valeurs les plus faibles dans les Hautes Fagnes, tandis que la localisation des valeurs maximales évolue au cours de l'année. Ces normales présentent des variations de l'ordre de 4°C sur le territoire belge quels que soient le mois ou la saison considérés. Leur répartition est principalement déterminée par deux facteurs : la distance de la mer et l'altitude.

La mer a une inertie thermique qui atténue et retarde la variation saisonnière de la température le long de la côte : l'hiver y est plus doux et l'été plus frais qu'à l'intérieur du pays. Pour la température moyenne, cela donne un excédent de plus ou moins 1°C en hiver et un déficit d'environ 1°C en été, par rapport à la basse et moyenne Belgique. L'influence de la mer est particulièrement marquée pour les normales de mai à août des températures journalières maximales, qui présentent un important gradient de la côte vers l'intérieur du pays induit par la brise de mer. La brise de mer est une circulation thermique qui se forme dès que la différence de température entre la terre (plus chaude) et la mer (plus froide) atteint une valeur suffisante. Cette brise empêche la température de l'air d'atteindre dans la zone littorale les valeurs de l'intérieur du pays. Elle pénètre dans le pays jusqu'à 10 ou 20 km où son action s'ajoute à celle de la circulation de l'air occasionnée par la répartition de la pression atmosphérique à grande échelle. L'activité de cette brise de mer est la plus remarquable par vent faible à grande échelle durant les périodes de fortes températures.

La région côtière mise à part, la température diminue en moyenne de 0.6°C par 100 m d'altitude. La différence moyenne entre les plaines et les hauts plateaux de l’Ardenne s'élève donc à environ 3°C.