Bilans climatologiques

Bilans climatologiques de 2018

Bilan résumé

Le tableau ci dessous donne les valeurs mensuelles d'une série de paramètres relevés à Uccle (colonne 'Mois'), ainsi que leurs valeurs mensuelles normales ( 'Norm.') et les valeurs mensuelles records observées de 1981 à 2017 ('Record +' et 'Record -', avec les années). La colonne 'car' donne une caractéristique statistique de la valeur mensuelle observée ('Mois').

Paramètre Unité Mois Norm. car Record + Année Record - Année
Température moyenne °C 13 9.8 ta 14.3 2007 6.6 1986
Température maximale moyenne °C 17.7 14.2 ta 20.5 2007 10.4 1986
Température minimale moyenne °C 8 5.3 e 8.8 2011 3 1986
Total des précipitations mm 66.3 51.3 n 134.3 2001 0 2007
Nombre de jours de précipitations d 13 15 n 27 1983 0 2007
Nombre de jours d'orage en Belgique d 11 8.8 n 18 1983 1 2017
Vitesse moyenne du vent m/s 3.5 3.7 n 4.4 1985 3 2017
Direction la plus fréquente du vent S OSO
Durée de l'ensoleillement hh:mm 171:33 158:58 n 301:02 2007 82:33 2001
Rayonnement solaire global kWh/m² 119.3 110.8 n 158.8 2007 78.7 1995
Humidité relative % 68 72 n 80 2001 61 1996
Tension de vapeur hPa 9.9 8.6 ta 10 2007 7.4 1984
Pression atmosphérique hPa 1011.2 1014.4 n 1021.5 1997 1003.9 1998

(*) Définitions des niveaux d'anormalité

Code Niveaux d'anormalité Phénomène égalé ou dépassé en moyenne une fois tous les
nnormal-
aanormal6 ans
tatrès anormal10 ans
eexceptionnel30 ans

Bilan complet

La version complète à télécharger inclut notamment des cartes de la Belgique représentant la répartition géographique des températures, des précipitations et de la durée d’insolation du mois ainsi que les écarts aux valeurs normales.

Bilan mensuel complet (pdf 1.2Mo, 8 pages)

Le 1, la présence de deux zones de basse pression, l’une à l’est de notre pays et l’autre à l’ouest, entraîna encore l’arrivée d’air maritime frais et instable sur nos contrées. Du 2 au 15, le temps sur nos régions fut principalement influencé par la présence d’une zone complexe de basse pression s’étendant des îles Britanniques jusqu’à la péninsule Ibérique, via l’océan proche. Cette configuration dirigea sur nos régions de l’air souvent doux, humide et instable. Durant une courte période, entre le 6 et le 8, notre pays fut situé entre cette zone de basse pression et un anticyclone centré sur l’Europe de l’Est, ce qui entraîna l’arrivée sur nos régions d’air temporairement plus chaud et stable. Du 16 au 20, de l’air continental de plus en plus chaud et sec circula sur notre pays, du fait de la présence, le 16, d’une crête anticyclonique issue de l’anticyclone des Açores et, le 17, du développement d’une zone de haute pression sur l’est de l’Allemagne. Cet anticyclone progressa ensuite, du 18 au 20, vers l’Europe centrale et l’Europe de l’Est. Les 20 et 21, il se retira progressivement vers les Balkans et une nouvelle zone de haute pression se développa sur les îles Britanniques et la mer du Nord. C’est alors progressivement de l’air plus frais et plus humide qui circula sur nos régions. Du 22 au 30, notre temps fut principalement influencé par un complexe de basse pression situé au-dessus du nord de l’océan Atlantique et de la Scandinavie. Cela provoqua l’arrivée sur le pays d’air maritime instable, parfois d’origine polaire, et perturbé en fin de période. La pression moyenne à Uccle, ramenée au niveau de la mer, fut de 1011,2 hPa (norm.: 1014,4 hPa).

Dans le pays, l'écart à la normale des moyennes mensuelles des températures maximales fut compris entre +1,0°C et +5,5°C. Les moyennes mensuelles des températures minimales se sont généralement écartées des normales d'une valeur comprise également entre +1,0°C et +5,5°C. Les températures maximales absolues ont varié entre 24,5°C et 32,0°C et furent généralement observées les 19 ou 20. La température la plus élevée atteignit 31,2°C et fut mesurée le 19 à Bilzen. C’est un premier jour précoce de forte chaleur [max>=30°C] dans le pays, mais la température n’a pas atteint le record observé le 21 avril 1968 à Liège-Monsin (Liège), avec 31,4°C (mesures à partir de 1954). Les températures minimales absolues ont varié entre -4,0°C et 3,5°C et ont été principalement relevées le 6. A Uccle, la température moyenne fut de 13,0°C (norm.: 9,8°C). Les extrêmes moyens furent respectivement de 17,7°C (norm.: 14,2°C) – une valeur très anormalement élevée – et 8,0°C (norm.: 5,3°C) – une valeur exceptionnellement élevée. Les extrêmes absolus furent respectivement de 28,1°C (norm.: 22,3°C) [le 19] – une valeur exceptionnellement élevée – et 2,5°C (norm.:-0,2°C) [le 6] – une valeur très anormalement élevée. Il n’y eut pas de jour de gel [min.<0°C] (norm.: 1,1 j.), mais huit jours de printemps [max.>=20°C] (norm.: 3,7 j.) et quatre jours d’été [max.>=25°C] (norm.: 0,4 j.). Ces deux dernières valeurs sont très anormalement élevées.

Les moyennes régionales des précipitations mensuelles furent variables autour des valeurs normales. Elles ont varié de 75% de la normale dans le Borinage à 192% au littoral. La moyenne régionale fut anormalement élevée au littoral et elles furent normales dans le reste du pays. Jusqu’au 28, il semblait que le mois d’avril serait sec dans une grande partie du pays (valeurs régionales comprises entre 25% et 90% des valeurs normales). Le 29, les orages qui se sont produits dans le pays ont cependant modifié ce constat. Ce jour-là, en de nombreux endroits, il tomba bien davantage de précipitations que lors des 28 premiers jours. Les cotes journalières les plus élevées, relevées le 29, ont atteint jusqu’aux environs de 80 mm. C’est aussi seulement à cette date que des cumuls journaliers supérieurs à 40 mm ont été relevés dans le pays. La quantité la plus remarquable atteignit 80,9 mm et fut mesurée au Mont-Rigi (Waimes). A cet endroit, on n’avait relevé qu’un cumul de 39,3 mm au cours des 28 premiers jours du mois). Voici encore quelques autres valeurs remarquables relevées le 29 : 79,0 mm à Hockai (Stavelot) [à cet endroit, on avait relevé à peine 27,8 mm au cours des 28 premiers jours], 70,2 mm à Géromont (Malmedy) [28,4 mm] et 62,3 mm à Robertville (Waimes) [24,0 mm]. A Uccle, la fréquence des précipitations fut normale : on a relevé au pluviomètre 66,3 mm en 13 jours (norm.: 51,3 mm et 15,0 j.).

Dans le pays, on observa 11 jours d’orage (norm. : 8,8 j.) : les 3 et 4, du 10 au 12, le 14, les 22 et 23, le 26, les 29 et 30. C’est une valeur normale. On a observé de la grêle les 4, 29 et 30. Des dégâts dus à la violence du vent, à l'abondance des précipitations ou à la foudre furent signalés les 4, 14, 29 et 30. Le 29, une tornade toucha la région de Waulsort (Hastière).
Les précipitations, dans le pays, furent composées de neige, en tout ou en partie, durant 2 jours : le 1 et le 30. Ces précipitations donnèrent lieu, localement, à un faible enneigement en surface. L’épaisseur maximale de neige n’atteignit que 1 cm et fut mesurée le 1 au Mont-Rigi (Waimes).

La durée d'insolation mensuelle fut normale à Uccle. On y enregistra 171h 33min de soleil (norm.: 158 h 58min).

A Uccle, les vents furent principalement orientés dans les secteurs ESE à O. Leur fréquence dans ces secteurs fut de 72,7% (norm.: 54,1%). La vitesse moyenne du vent fut de 3,5 m/s (norm.: 3,7 m/s). Dans le pays, aucune pointe maximale de vent d’au moins 100 km/h (28 m/s) n’a été enregistrée par le réseau anémométrique officiel. De telles vitesses ont pu cependant être atteintes localement sous les orages.

Cookies enregistrés