Bilans climatologiques

Bilans climatologiques de 2019

Été 2019 en chiffres, graphiques et cartes

Été 2019 : Un été avec trois vagues de chaleur


Unité Valeur Normale Record + Année Record - Année
Température moyenne °C 19.1 17.6 ++ 19.9 2018 16.1 1987
Température maximale moyenne °C 24 22.1 ++ 24.7 2018 20.1 1981
Température minimale moyenne °C 14 13.2 14.9 2003 11.7 1985
Total des précipitations mm 198.8 224.6 364.8 1992 107.4 1983
Nombre de jours de précipitations d 33 43.9 61 2011 20 2018
Nombre de jours d'orage en Belgique d 40 40.1 52 2006 25 1998
Vitesse moyenne du vent m/s 2.9 3.2 -- 3.5 1985 2.7 1989
Direction du vent dominante SSO
Durée d'insolation hh:mm 714:38 578:20 ++ 739:48 2003 422:34 1981
Rayonnement solaire global kWh/m² 487.9 429.6 + 498.2 2018 365.1 1981
Humidité relative % 70 73 78 1987 62 2018
Tension de vapeur hPa 15 14.5 16.1 2003 13.2 1996
Pression atmosphérique hPa 1015.4 1016.2 1018.6 2013 1013.7 2007

Normales définies par rapport à la période 1981–2010.
Valeurs records de 1981 à 2018.
Classement établi par rapport à la période 1981-2019 selon la définition suivante:

+++ --- Valeur la plus élevée/faible depuis 1981
++ -- Valeur parmi les 3 plus élevées/faibles depuis 1981
+ - Valeur parmi les 5 plus élevées/faibles depuis 1981
Unité Valeur Record + Année Record - Année
Température moyenne °C 19.1 ++ 19.9 2018 14.3 1907
Température maximale moyenne °C 24 ++ 25 1976 18.9 1956
Température minimale moyenne °C 14 + 14.9 2003 10.3 1918
Total des précipitations mm 198.8 364.8 1992 42.9 1921
Nombre de jours de précipitations d 33 67 1977 20 2018
Durée d'insolation hh:mm 714:38 + 819:46 1947 404:00 1977

Valeurs records de 1901 à 2018.
Classement établi par rapport à la période 1901-2019 selon la définition suivante:

+++ --- Valeur parmi les 3 plus élevées/faibles depuis 1901
++ -- Valeur parmi les 5 plus élevées/faibles depuis 1901
+ - Valeur parmi les 10 plus élevées/faibles depuis 1901

Un été avec trois vagues de chaleur

Un été chaud

Les trois mois de l’été 2019 ont un point commun : à la fin de chaque mois, le pays a été touché par une vague de chaleur. Depuis 1901, ce n’est qu’en 1947 qu’il y eut plus de vagues de chaleur en été : on en releva quatre. Un autre fait remarquable : 2019 est déjà la 5e année consécutive avec au moins une vague de chaleur. La plus longue série précédente date d’une centaine d’années : 3 années consécutives entre 1921 et 1923.

Principalement en raison de ces vagues de chaleur, la température moyenne de chacun des mois de l’été a été supérieure à la valeur normale. En conséquence, globalement, l’été est également plus chaud que la normale : la température moyenne estivale a atteint 19,1°C à Uccle, pour une valeur normale de 17,6°C. L’été 2019 se classe en 3e position parmi les étés les plus chauds (le record date de 2018, avec 19,9°C).

Sur l’ensemble de la saison, on a comptabilisé à Uccle 77 jours de printemps [max>=20°C] (normale: 61,5 jours), 31 jours d’été [max>=25°C] (normale: 22,8 jours) et 11 jours de forte chaleur [max>=30°C] (normale: 3,7 jours). Le nombre de jours de printemps place l’été 2019 en 3e position derrière 2003 (85 jours) et 2017 (79 jours), et juste devant 2018 (76 jours). Pour le nombre de jours de forte chaleur, l’été 2019 se classe également en 3e position, à égalité avec 2006 (record: 13 jours en 1995).

Au cours de l’été, les températures ont varié à Uccle entre 8,8°C et 39,7°C. Cette dernière valeur, relevée le 25 juillet, est un nouveau record pour la station (précédent record : 36,6°C en 1947, mesures depuis 1901).

Dans le pays, ce sont principalement les températures maximales atteintes le 25 juillet qui resteront dans les mémoires. Dans les 129 postes du réseau climatologique pour lesquels les données sont déjà disponibles, les records locaux de chaleur ont tous été battus à cette date et dans 69 stations, la température a même atteint au moins 40°C.

La température estivale la plus élevée a donc été mesurée le 25 juillet (41,8°C à Begijnendijk) et la plus basse l’a été le 8 juillet (1,6°C à Elsenborn (Bütgenbach)).

Une longue période sèche

Juin fut relativement pluvieux, alors que juillet et août furent relativement secs. Sur l’ensemble de l’été, il tomba moins de précipitations à Uccle qu’en moyenne : on releva un cumul de 198,8 mm, pour une valeur normale de 224,6 mm. Le cumul journalier le plus élevé y fut relevé le 27 juillet (31,8 mm).

Du 16 juin au 11 juillet, durant 26 jours, il ne tomba pas de précipitations à Uccle. Il faut remonter à 1995 pour retrouver à Uccle une période sèche estivale d’au moins 20 jours consécutifs. Cette année-là, il n’avait pas plu du 28 juillet au 22 août.

Les moyennes régionales des quantités de précipitations estivales dans le pays sont toutes inférieures aux normales, et parfois de manière importante. Elles se situent entre environ 60% des normales en Ardenne et environ 85% de la normale en Campine. Très localement, des averses orageuses abondantes ont pu donner lieu à des cumuls estivaux plus élevés.

Ce n’est qu’en juin et en juillet que des quantités journalières de précipitations d’au moins 40 mm ont localement été mesurées. Le cumul journalier le plus important a été relevé le 19 juin à Stabroek (63,2 mm).

Un été ensoleillé

L’été fut globalement très ensoleillé et se classe à Uccle en deuxième position des étés les plus ensoleillés, après 2003 (record : 739h 48min). Cette année, la durée d’insolation estivale y atteignit 714h 38min (normale: 578h 20min).

Le nombre très faible de jours avec un ciel très nuageux à couvert est particulièrement remarquable. Sur l’été, on n’observa que 10 jours de ce type à Uccle (normale: 28 jours), ce qui constitue un nouveau record (précédent record : 13 jours en 2009).

Peu de vent

La vitesse moyenne du vent pour chacun des trois mois de l’été fut inférieure à la valeur normale. De ce fait, la vitesse moyenne estivale du vent est également inférieure à la normale : 2,9 m/s, pour une normale de 3,2 m/s.

Dans le réseau anémométrique officiel belge, des pointes maximales de vent d’au moins 100 km/h (28 m/s) n’ont été enregistrées que le 4 juin. De telles vitesses ont aussi pu être atteintes localement ailleurs sous les orages au cours de la saison.

Remarque : les valeurs normales pour les paramètres repris dans ce texte sont les moyennes pour la période 1981-2010 (la période de référence de 30 ans pour le climat actuel). Sauf mention contraire, les records sont valables pour la période à partir de 1981.

Été 2019 en graphiques

Top

Été 2019 en cartes

Top

Top