Liste des événements remarquables

1921-1930

Date  Événements
30-04-1921 C'est le dernier jour d'une suite de vingt et un jours sans pluie à Uccle.
11-07-1921 On étouffe. La température maximale atteint 40,0°C à la station urbaine de Saint-Josse-ten-Noode (une station non officielle); 38,2°C à Forges (Chimay) et 35,0°C à Gembloux.
28-07-1921 Les maxima sont très élevés : 38,4°C à Huy; 37,6°C à Pâturages (Colfontaine); 37,4°C à Thimister (Thimister-Clermont) et 36,0°C à Etalle.
31-07-1921 Le total des précipitations pour le mois de juillet qui s'achève n'est que de 5,9 mm à Uccle (normale : 79,3 mm). C'est un déficit record pour le mois de juillet au cours de ce siècle.
31-08-1921 A Uccle, l'été qui se termine aura été le plus sec du siècle : le total pluviométrique sur les trois derniers mois n'aura atteint que 42,9 mm (normale : 216,6 mm). Depuis un an, la Belgique connaît un déficit remarquable des précipitations. En témoigne par exemple le niveau particulièrement bas des eaux au barrage de la Gileppe (Jalhay). Cette sécheresse se prolongera jusqu'en octobre.
10-10-1921 Il a fait si doux à Uccle que la décade qui s'achève est la plus chaude de toutes les décades d'octobre : la température moyenne monte à 18,3°C.
10-10-1921 Depuis le 4 du mois, les températures maximales sont restées supérieures à 25°C à Uccle. Le 6, on y enregistra la température maximale la plus élevée (27,8°C) ; c'est encore toujours le record pour ce mois.
18-10-1921 C'est le jour d'été le plus tardif de l'année observé à Uccle au cours du siècle : la température maximale atteint 25,5°C.
21-10-1921 Entre le 19 septembre et le 21 octobre, il n'a plu à Uccle que 5,0 mm.
31-10-1921 C'est le mois d'octobre le plus chaud du siècle qui se termine à Uccle, avec une température moyenne de 14,0°C (normale : 10,3°C).
06-11-1921 Une violente tempête accompagnée d'orages et de chutes de grêle provoque d'importants dégâts en basse et moyenne Belgique. Les communications téléphoniques et télégraphiques avec les pays voisins sont interrompues.
30-11-1921 A Uccle, la température moyenne du mois qui se termine est de 1,8°C (normale : 5,8°C). C'est le plus froid de tous les mois de novembre de ce siècle.
30-11-1921 Dans la nuit du 29 au 30 novembre, la température descend jusqu'à –11,0°C à Uccle. C'est encore toujours la température la plus basse jamais enregistrée en cette station au cours de ce mois.
30-11-1921 La fréquence des jours de précipitations durant cet automne a été la plus basse du siècle à Uccle, avec seulement vingt-sept jours (normale : 52,1 jours).
31-12-1921 L'année 1921 a été la plus sèche du siècle à Uccle avec un total de 406,4 mm (normale : 804,8 mm). Les autres années les plus sèches sont, dans l'ordre, 1949, 1976, 1953 et 1959.
31-12-1921 La fréquence des jours de précipitations est également la plus faible du siècle, avec seulement cent cinquante-trois jours de précipitations (normale : 207,2 jours).
24-05-1922 Durant une vague de chaleur qui a débuté tôt dans l'année, les températures maximales montent jusqu'à 36,5°C à Bourg-Léopold; 34,6°C à Gembloux et 34,1°C à Uccle. En cette dernière station, c'est la température maximale la plus élevée qui ait jamais été enregistrée durant le mois de mai.
26-10-1922 Fait remarquable pour un mois d'octobre, le thermomètre dégringole localement sous les –10°C. A Rochefort, on observe –10,3°C
31-10-1922 Contrastant avec la chaleur record de la première décade du même mois l'année précédente, la troisième décade de cette année est la plus froide de toutes les décades d'octobre à Uccle, avec à peine 2,3°C comme température moyenne.
30-11-1922 C'est le plus sombre des mois de novembre à Uccle, avec seulement 21,0 h de soleil (normale : 66,3 h).
28-02-1923 A Uccle, on n'a totalisé que 35,5 h de soleil sur le mois qui s'achève (normale : 76,6 h). C'est le mois de février le plus sombre du siècle.
28-02-1923 C'est l'hiver le plus sombre du siècle qui se termine à Uccle, avec seulement 85,9 h de soleil sur les trois derniers mois (normale : 185,0 h).
17-05-1923 Il neige, à la mi-mai, dans la région de Stavelot.
17-06-1923 A la mi-juin, à la Baraque Michel (Jalhay) les précipitations sont encore en partie faites de neige. Pour notre pays, ce sont les chutes de neige les plus tardives.
27-06-1923 Il gèle encore à Etalle en cette fin de juin : on relève une température minimale de –0,4°C. C'est un gel très tardif pour la Lorraine belge.
30-06-1923 A Uccle, la température moyenne du mois de juin aura été la plus basse du siècle pour ce mois, atteignant seulement 11,5°C (normale : 15,3°C).
13-07-1923 La température maximale atteint 38,7°C à Bourg-Léopold; 34,9°C à Ostende et 33,9°C à Stavelot.
07-08-1924 Des pluies abondantes dans l'après-midi donnent un total pluviométrique journalier de 87,1 mm à Gors-Opleeuw (Borgloon).
01-11-1924 A Ath, sur les cinq derniers jours, le cumul des pluies a atteint 104,2 mm au pluviomètre.
13-03-1925 On mesure des températures minimales fort basses pour la saison : –15,0°C à Thimister (Thimister-Clermont); –12,8°C à Forges (Chimay); –8,5°C à Bourg–Léopold et –8,0°C à Uccle.
22-07-1925 Le temps est caniculaire sur le pays : les maxima atteignent 38,8°C à Rochefort, 37,1°C à Bourg-Léopold, 35,5°C à Kalmthout, 34,2°C à Ostende, 34,0°C à Pâturages (Colfontaine) et 33,9°C à Gembloux.
25-07-1925 Lors d'orages violents, on mesure 122,1 mm en 4 h 20 à Tamines (Sambreville) et 82,6 mm à Rummen (Geetbets), dont la plus grande partie en 30 minutes.
04-09-1925 Début septembre dans les Hautes-Fagnes, les précipitations sont en partie faites de neige. C'est la neige la plus précoce enregistrée dans notre pays.
31-10-1925 La température monte encore jusqu'à 20,7°C à Uccle.
30-11-1925 Au cours de la dernière décade du mois, des chutes de neige donnent lieu à un enneigement remarquable à Uccle : on mesure une épaisseur de 34 cm le 29 et le 30 (c'est la deuxième valeur la plus élevée du siècle relevée en cette station). Ailleurs dans le pays, on mesure au cours de cette période jusqu'à 62 cm de neige à Drossart (Baelen) dans l’Hertogenwald, 50 cm à Bastogne et 44 cm au barrage de la Gileppe (Jalhay). Quelques villages seront isolés plusieurs jours par l'abondance de neige (notamment le village de Felenne, sur la commune de Beauraing). L'enneigement a généralement persisté jusqu'à la mi-décembre.
05-12-1925 La température descend jusqu'à –16,8°C à Bourg-Léopold, ce qui est une valeur très basse pour un début décembre.
15-12-1925 Cette date marque le début d'un des épisodes les plus catastrophiques de notre histoire climatique : la fonte de l'épaisse couche de neige accumulée depuis la fin novembre et les fortes pluies vont provoquer début janvier de graves inondations dans la vallée de la Meuse et de ses affluents.
29-12-1925 A Chiny, on observe ce jour un cumul journalier de précipitations de 61,1 mm. Pour le total mensuel, la valeur atteint 328,0 mm. Depuis le 19 décembre, des pluies abondantes, combinées à la fonte d'une épaisse couche de neige déjà accumulée depuis la fin novembre, provoquent de graves inondations. Celles-ci commencèrent localement le 23 décembre pour s'étendre ensuite à tout le bassin mosan.
01-01-1926 Les pluies extrêmement abondantes depuis le 19 décembre, conjuguées à la fonte des neiges accumulées depuis la fin novembre 1925, produisent une crue exceptionnelle de la Meuse et de ses affluents. Durant la nuit de nouvel an, la crue de la Meuse atteint son paroxysme. A Liège, son débit se situe à 3500 m³ par seconde, alors que la moyenne annuelle du fleuve à cet endroit est de 250 m³ par seconde. Suite à cette crue exceptionnelle de la Meuse et ses affluents, toutes les villes de la vallée Mosane sont sous eau. A certains endroits, comme à Seraing, le niveau des eaux atteint le premier étage des habitations. Par l'ampleur des dégats qu'elle entraîne, c'est, sans conteste, l'une des trois inondations les plus catastrophiques du siècle qui ont touché la vallée de la Meuse (les deux autres étant celles de décembre 1993 et janvier 1995).
28-02-1926 Cette année, en février, le minimum n'est descendu que deux fois en dessous de 0°C à Uccle, comme ce sera le cas aussi en 1937, 1990, 1995 et 1997.
31-10-1926 Au cours de la dernière décade, il est tombé 101,7 mm d'eau à Uccle ; c'est le record pour toutes les décades d'octobre.
31-10-1926 Au cours du mois, il y a eu à Uccle 4 jours de neige, mêlée ou non à de la pluie. C'est un record pour ce mois (normale : 0,1 jour) qui sera égalé en octobre 1941.
07-04-1927 Une tornade passe dans le centre de Nimy (Mons) et y occasionne de sérieux dégâts.
01-06-1927 A Laeken (Bruxelles), une tornade abat de nombreux arbres et endommage des toitures. Ce phénomène n'a pas du tout été détecté par les appareils de mesures installés à Uccle.
28-08-1927 Une tornade provoque des dégâts dans la région de Bièvre.
20-12-1927 La température moyenne de cette décade est de –5,4°C à Uccle ; c'est la décade de décembre la plus froide du siècle.
27-12-1927 Fortes chutes de neige sur l'ouest du pays : on mesure environ 45 cm de neige à Bruges.
03-05-1928 La température maximale est très estivale à Ostende ; elle atteint 27,9°C.
14-07-1928 La température maximale monte jusqu'à 37,8°C à Rochefort.
15-07-1928 Notre pays subit une vague de chaleur. On mesure des maxima de 37,6°C à Haacht; 35,9°C à Bourg-Léopold et 34,9°C à Ostende.
08-09-1928 A Ostende, la température maximale atteint 30,6°C.
28-11-1928 Dans le pays de Waas, différentes digues furent affectées par les fortes pluies de ces dernières semaines, renforcées par les tempêtes des 16, 23 et 25 novembre. Les inondations furent particulièrement sévères à Grembergen (Termonde). Il a fallu 3 mois avant que la dernière brèche soit réparée.
17-01-1929 Des chutes de neige abondantes touchent le pays : on mesure 21 cm de neige à Anvers et 19 cm à Uccle.
14-02-1929 Le matin de la Saint–Valentin est glacial. A Ostende, la température descend jusqu'à –19,0°C ; c'est la température la plus basse du siècle observée au littoral. Ailleurs dans le pays, le minimum plonge jusqu'à –26,5°C au barrage de la Gileppe (Jalhay); –22,9°C à Bourg-Léopold; –22,7°C à Wardin (Bastogne); –22,0°C à la Baraque Michel (Jalhay); –20,9°C à Gembloux et –17,7°C à Uccle. Pour cette dernière station, c'est la température la plus basse jamais mesurée au cours d'un mois de février.
15-02-1929 Le froid intense qui règne sur la Belgique provoque l'embâcle des rivières et des canaux. La Meuse peut être franchie à pied et une imposante banquise atteignant deux mètres de hauteurs se forme le long du littoral.
20-02-1929 A Uccle, la décade qui s'achève est non seulement la plus froide pour un mois de février, mais également la plus froide de toutes les décades du siècle : sa température moyenne est descendue à –8,9°C.
22-04-1929 Autour de cette date, il gèle pendant trois à quatre jours dans tout le pays ; la température descend jusqu'à –6,1°C à la Baraque Michel (Jalhay); –4,2°C à Pâturages (Colfontaine) et –3,9°C à Bourg-Léopold.
03-09-1929 La température atteint 33,6°C à Wardin (Bastogne).
04-09-1929 La température maximale atteint 34,9°C à Uccle. C'est la température la plus élevée mesurée en septembre en cette station.
29-12-1929 Une tempête traverse la Belgique : à Haren (Bruxelles) on mesure une rafale de vent de 162 km/h.
01-07-1930 En Flandre-Occidentale, Tielt est touchée par une tornade.
12-07-1930 Pour un mois de juillet, la fraîcheur règne sur le pays : le maximum n'est que de 8,5°C à la Baraque Michel (Jalhay) et 12,7°C à Uccle.
30-07-1930 Depuis le 11, les pluies sont abondantes à Stavelot et totalisent à ce jour 252,0 mm.
17-10-1930 La douceur est encore présente partout dans le pays en ce mois d'octobre : les températures maximales sont de l'ordre de 19°C à 25°C.
22-11-1930 Une violente tempête traverse la Belgique. Des vents très forts accompagnés d'une forte marée causent des brèches à diverses digues, déjà affaiblies par les pluies abondantes des dernières semaines. Les inondations furent importantes dans beaucoup de villages de la région de Termonde et de Saint-Nicolas.
03-12-1930 Durant la première semaine du mois de décembre, la vallée de la Meuse dans la région liégeoise – en particulier aux alentours d'Engis – est recouverte par un épais brouillard dû à une inversion de température tenace et à l'encaissement de la vallée. Mêlés à ce brouillard, les oxydes de soufre et autres gaz irritants émis par les industries locales occasionnent des troubles respiratoires affectant plusieurs milliers de personnes et entraînant une soixantaine de décès. Cet épisode a conduit à la première description scientifique de ce qu'on a appelé le 'smog'.