Plus d'ambitions climatiques!

L’IRM soutient l’initiative de Scientists4Climate. Plus de 3.400 scientifiques de toutes les universités belges et des instituts de recherche demandent aux autorités de montrer plus d’ambitions climatiques. Leur lettre ouverte nous rappelle les faits scientifiques les plus importants à propos du changement climatique.

D’après de récentes recherches (www.euro-cordex.be) effectuées avec nos partenaires de l’IASB, ORB, ISBKULeuven, UCL, ULg et VITO, il semble que si aucune mesure n’est prise, nous devons nous attendre d’ici la fin du siècle à :

  • Une augmentation du nombre de vagues de chaleur, surtout dans les zones urbaines
  • Une augmentation des précipitations en hiver avec l'occurence de longues périodes très humides
  • Des précipitations extrêmes plus intenses en été. Les averses qui ne se présentent qu'une fois tous les dix ans vont doubler d'intensité.

Pour la ville de Bruxelles, nous devons nous attendre à :

  • 3 à 4 fois plus de vagues de chaleur
  • Une augmentation significative du stress thermique pour les habitants de la ville de Bruxelles, jusqu’à deux fois plus que dans les zones rurales environnantes ;
  • Un fort impact sur la productivité de l'activité à l'extérieur dû au stress thermique. Plus spécifiquement, on peut s'attendre à un dédoublement du nombre de jours de travail perdus ;
  • Deux fois le nombre de jours d'utilisation intensive de la climatisation, ce qui a un impact sur la consommation d'énergie en ville.

Le réseau d’observation de l’IRM suit depuis 1833 le changement climatique en Belgique. Nous effectuons aussi de la recherche pour mieux comprendre les processus physiques dans les modèles atmosphériques pour mieux décrire l’impact climatique des phénomènes extrêmes. De meilleurs prévisions permettent d’utiliser l’énergie solaire et éolienne de manière optimale. De meilleurs prévisions des précipitations permettent de mieux planifier et de mieux agir en cas de grêle ou d’inondations.

L'IRM souhaite contribuer avec le public, les partenaires privés et les autorités à la lutte contre le changement climatique en apportant son expertise scientifique et sa connaissance du climat belge.