Explications de nos avertissements

Principes généraux

Lorsque les critères sont remplis, l’IRM diffuse des avertissements généraux plusieurs fois par jour pour des phénomènes dangereux liés à la pluie, au vent, aux orages, aux marées et aux conditions glissantes. Ces avertissements sont émis par province belge, pour une durée de validité déterminée. Ils répondent aux principes suivants:

 

Code vert : rien de particulier

Le type de temps prévu ne justifie pas l’émission d’un avertissement.

 

Code jaune : soyez vigilants

Le code jaune peut être émis au maximum 48 heures (et parfois moins en fonction de l’incertitude) avant le phénomène météorologique. Le risque de remplir les critères est de plus de 65%.

 

Code orange : soyez prêts et suivez les conseils

Le code orange peut être émis au maximum 24 heures (et parfois moins en fonction de l’incertitude) avant le phénomène météorologique. Le risque de remplir les critères est de plus de 65%. Soyez prêts et suivez les conseils donnés par les autorités compétentes.

 

Code rouge : prenez des mesures et suivez scrupuleusement les conseils

Le code rouge peut être émis au maximum 12 heures (et parfois moins en fonction de l’incertitude) avant le phénomène météorologique. Le risque de remplir les critères est de plus de 65%. Prenez des mesures afin d’assurer votre sécurité ainsi que celle des autres, et, si possible, protéger vos biens personnels. Suivez scrupuleusement les conseils des autorités compétentes.

 

Interprétation des avertissements

Nous utilisons les définitions pour les termes suivants, qui ont une valeur approximative :

« Très local » : une région représentant moins d’un quart de la province
« Local » : une région représentant entre un quart et la moitié d’une province
« Zone étendue » : une région représentant au moins la moitié d’une province

Le risque prévu du phénomène doit donc être de minimum 65 %. Si le risque est estimé à une valeur plus basse, un code de couleur plus bas (rouge → orange, orange → jaune, jaune → vert). En pratique, l’IRM donnera alors souvent un code de couleur plus bas 48/24h avant le phénomène par rapport à celui attribué 24/12h avant celui-ci.


Nous utilisons les définitions suivantes pour les « conditions glissantes » :

« Verglas » : pluie verglaçante ou neige mouillée verglaçante
« Plaques de givre » : givre ou gelée blanche sur la chaussée à température négative, en l’absence d’eau liée à des averses de pluie ou de neige mouillée tombée plus tôt.
« Plaques de glace » : parties de route humide ou comportant de la neige résiduelle partiellement fondue, se congelant ensuite par refroidissement. Cette situation peut se rencontrer lorsqu’une averse de pluie ou de neige mouillée se produisent sur une chaussée à température positive, mais se congelant ensuite par refroidissement.

Certains phénomènes sont parfois très localisés et, de ce fait, presque impossibles à prévoir correctement. Ils ne seront donc pas considérés comme déterminants pour le choix du code de couleur de l’avertissement.

 

A propos des avertissements chaleur et froid : ceux-ci ne sont pas nécessairement en concordance avec les épisodes de vagues de chaleur et de froid. Ces derniers se rapportent à une plus longue période, alors qu'il est ausi possible d'avertir en cas de forts mais courts épisodes de froid ou chaleur. De plus, les critères déterminant une vague de chaleur portent uniquement sur les températures maximales, alors que ceux d'un avertissement pour forte chaleur prennent aussi les températures minimales en compte, car il apparaît que des températures minimales élevées ont une influence sur les chiffres de la mortalité (surtout chez les personnes âgées).

L'IRM donne aussi un avertissement pour risques d'intoxication au CO (sans codes de couleur), lorsque les conditions atmosphériques (une importante inversion de température par temps calme) perturbent l'évacuation normale des gaz de combustion des systèmes de chauffage.

 

Comment procédons-nous ?

Souvent, le premier avertissement concernera une région plus étendue compte tenu de l’incertitude. Ensuite, au fur et à mesure que le risque se rapproche, il nous permet de travailler de manière plus régionale, si l’indice de confiance nous indique que l’événement se produira dans une zone plus délimitée.

A partir du code orange, et pour des situations glissantes liées au verglas ou à la neige, ainsi qu’aux situations d’orages (phénomènes pouvant évoluer rapidement d’une région à l’autre), des avertissements à fréquence horaire et géographiquement plus détaillés sont élaborés, et ce jusqu’à ce que l’avertissement orange soit levé ou lorsque, durant une période plus longue d’avertissement orange, le risque est temporairement plus faible.

L’IRM peut s’écarter du code de couleur associés aux critères ; dans ce cas, il le justifiera dans le texte accompagnant l’avertissement ; le timing du phénomène peut être déterminant (weekend, heure de pointe, incertitude de la prévision, extension de la zone pour laquelle le risque est prévu…).

En ce qui concerne les orages, il est souvent impossible de prévoir le nombre d’impacts de foudre et les dégâts qui en découlent, ou la vitesse des rafales souvent très locales. De ce fait, aucun seuil précis n’a été établi pour ces grandeurs liées aux orages. Les critères pour le vent sont alors adaptés aux rafales qui ne sont pas associées aux orages, mais bien – par exemple – aux tempêtes de grande échelle.

En ce qui concerne la neige, nous fournissons l’accumulation de neige prévue, qui contiendrait suffisamment d’eau. De la neige « sèche » qui contient plus d’air, peut donner (localement) lieu à une accumulation au sol plus importante, mais ceci est souvent très difficile à prévoir.

Il est à noter que certaines conditions météorologiques peuvent se situer à la frontière entre 2 codes de couleur et que d’autres facteurs peuvent entrer en ligne compte pour opérer le choix, comme l’impact sur la société (comme, par exemple, l’heure de pointe, une situation problématique préexistante : déjà des inondations étendues, trafic déjà bloqué…). Le Bureau du Temps motivera alors le choix de la couleur dans le texte d’accompagnement.

 

L’IRM : plutôt avertissements météorologiques, que prévisions de dégâts/impacts

Bien qu’il y ait souvent un lien entre les phénomènes météorologiques sévères et les problèmes ou dégâts, il faut souligner que l’IRM prévoit le temps et non la nature de ces problèmes ou dégâts ; ceux-ci peuvent en effet être parfois aussi déterminés par des facteurs locaux dont nous n’avons pas connaissance, qui ne sont pas de notre domaine d’expertise ou qui ne sont pas du ressort des compétences fédérales (par exemple : les processus locaux liés aux flux hydrologiques qui conditionnent la survenue d’une inondation, l’état des bâtiments influant sur leur vulnérabilité à l’égard de vents violents ou d’impacts de foudre, l’état d’épandage sur certaines routes, pistes cyclables ou trottoirs...).

L’impact des phénomènes peut aussi souvent être ressenti différemment par certains groupes de personnes (festivals, événements en plein air…), différents secteurs d’activités ou firmes.

Nous fournissons ci-dessous, dans un tableau récapitulatif, les seuils et les risques non exhaustifs pour les différents codes de couleurs et par type d’avertissement. Mais nous insistons sur l’importance du texte principal rédigé par le Bureau du Temps.

 

Avertissement
Vent
Rafales de 80 à 100 km/h
(70 à 90 km/h quand les arbres ont leurs feuilles)
Rafales de 101 à 130 km/h
(91 à 120 km/h quand les arbres ont leurs feuilles)
Rafales supérieures à 130 km/h sur une zone étendue (>120 km/h quand les arbres ont leurs feuilles)
Pluie
10 à 30 l/m² en 1 heure* ou

20 à 40 l/m² en 6 heures ou

25 à 50 l/m² en 24 heures
31 à 50 l/m² en 1 heure* ou

41 à 60 l/m² en 6 heures ou

51 à 100 l/m² en 24 heures
Dégâts déjà constatés dans la province et précipitations abondantes encore prévues

ou

> 50 l/m² en 1 heure* ou
> 60 l/m² en 6 heures ou
> 100 l/m² en 24 heures
Orages
10 à 30 l/m² en 1 heure* ou

20 à 40 l/m² en 6 heures ou

25 à 50 l/m² en 24 heures

ou

risque de fortes rafales localisées

ou

risque de grêlons de 1 à 2 cm
31 à 50 l/m² en 1 heure* ou

41 à 60 l/m² en 6 heures ou

51 à 100 l/m² en 24 heures

ou

risque de fortes rafales sur une zone étendue

ou

risque de grêlons de 3 à 5 cm
Dégâts déjà constatés et précipitations abondantes encore prévues

ou

> 50 l/m² en 1 heure* ou
> 60 l/m² en 6 heures ou
> 100 l/m² en 24 heures ou

risque de rafales violentes sur une zone étendue

ou

risque de grêlons > 5 cm
Conditions glissantes
1 à 5 cm de neige fraîche en 6 heures ou

5 à 10 cm de neige fraîche en 24 heures ou

verglas (très) localisé ou

plaques de givre ou de glace (très) localisées
3 à 5 cm de neige fraîche
en 1 heure* ou

6 à 10 cm de neige fraîche en 6 heures ou

11 à 25 cm de neige fraîche en 24 heures ou

du verglas ou des plaques de glace sur une zone étendue
Conditions très glissantes et nouvelles chutes de neige fraîche ou

> 5 cm en 1 heure* ou

> 10 cm en 6 heures ou

> 25 cm en 24 heures ou

pluies verglaçantes intenses et pratiquement généralisées
Brouillard
Visibilité < 500 m sur une zone étendue
ou localement < 200 m
Visibilité < 200 m / brouillard épais sur une zone étendue
N/A
Marée de tempête
DNG 5,60 à 6,20 m à Ostende
ou
DNG 6,60 à 7,20 m à Anvers
DNG 6,21 à 6,50 m à Ostende
ou
DNG 7,21 à 7,50 m à Anvers
DNG > 6,5 m à Ostende
ou
DNG > 7,5 m à Anvers
 
*Prévisions horaires de certaines valeurs = envoyées 1 heure avant le phénomène