Bilan climatologique de l'année 2017

A l’échelle annuelle, 2017 est principalement caractérisée par une température moyenne anormalement élevée et une vitesse moyenne du vent très anormalement faible.

Figure 1 : Cette figure illustre que 2017 fut une année relativement chaude et sèche. Position de l’année 2017 au niveau de la température moyenne, des quantités de précipitations et de la durée d’ensoleillement (depuis 1981).

PRINCIPAUX FAITS MARQUANTS

• Une vague de chaleur précoce toucha le pays durant la seconde quinzaine de juin : du 18 au 22 inclus, la température maximale à Uccle atteignit au moins 25°C et à trois occasions, la température grimpa au moins à 30°C. Le 25 fut le jour le plus chaud, avec une température maximale de 32,4°C.
• La quantité journalière de précipitations la plus élevée dans le pays fut enregistrée le 27 novembre à Lacuisine (Florenville), avec un total de 71,5 mm.
• En mars, il n’y eut pas de jour de gel [min.< 0°C] à Uccle (norm.: 5,4 j.). C’est anormal et cela ne s’est produit qu’à 4 autres reprises depuis 1901 (en 1983, 2003, 2012 et 2014).
• Avril fut plus froid que mars. La dernière semaine du mois a connu des températures très basses qui ont occasionné localement des dégâts aux cultures.
• Il est tombé peu de précipitations dans le pays durant la première partie de l’année. C’est surtout la période d’avril à juin qui fut exceptionnellement sèche. Cette sécheresse a également occasionné beaucoup de dégâts aux cultures.
• Octobre a connu le jour d’été [max.>= 25°C] le plus tardif à Uccle depuis 1901. Le 16, on y mesurait encore un maximum de 25,7°C (en 1990, la même valeur avait été atteinte, mais seulement le 12 octobre).

 

TEMPÉRATURE

A Uccle, la température moyenne annuelle a atteint 11,3°C (normale : 10,5°C), une valeur anormalement élevée. Elle se classe en 5e position (ex-aequo avec 1989 et 2015) parmi les années les plus chaudes depuis 1833. La plupart des températures mensuelles ont été normales. Seuls, juin fut exceptionnellement chaud, mars très anormalement chaud (nouveau record), mai et octobre anormalement chauds.

Dans le pays, la température la plus basse fut enregistrée le 23 janvier à Elsenborn (Bütgenbach), avec -17,4°C. La température la plus haute fut mesurée le 22 juin à Houyet, lorsque le mercure y grimpa jusque 36,2°C.

 

PRÉCIPITATIONS

Il est tombé un total de 749,1 mm de précipitations à Uccle, soit environ 15% sous la valeur normale (852,4 mm). Depuis novembre 2016, il a fallu attendre à Uccle le mois de septembre de cette année pour enfin retrouver un total mensuel de précipitations supérieur à la normale (cf. figure 2).

A Uccle, sur les 9 premiers mois de l’année 2017, on a relevé un cumul de précipitations atteignant seulement 470,0 mm (normale : 620,6 mm). C’est une valeur très anormalement faible, qui se place en deuxième position depuis 1981 parmi les déficits les plus importants sur cette période de l’année (le record date de 1989, avec 462,7 mm). Si l’on remonte encore dans le temps et qu’on examine les cumuls depuis 1901, on trouve alors 16 cumuls plus faibles que celui observé cette année. Le record date de 1921, avec 246,3 mm.

 

Figure 2 : Quantités mensuelles de précipitations pour 2017, en rapport avec les valeurs normales et extrêmes respectifs pour la période 1981-2010.

Dans le pays, les totaux annuels ont varié de 587,8 mm à Ransberg (Kortenaken) à 1597,3 mm au Mont-Rigi (Waimes).

 

NEIGE

Le pays a connu quelques épisodes neigeux remarquables en 2017. En début d’année, une couche de neige a recouvert en continu le sol dans les Hautes-Fagnes du 2 janvier au 5 février. L’épaisseur la plus élevée (47,5 cm) fut mesurée le 15 janvier au Mont-Rigi (Waimes). A Uccle, une couche de neige a recouvert la surface du parc climatologique de manière continue entre le 13 et le 27 janvier.

En fin d’année, les premières neiges sont tombées le 5 novembre, et à Uccle, le 29 novembre. Dans les Hautes-Fagnes, une couche de neige a recouvert le sol de manière continue du 29 novembre au 22 décembre. L’épaisseur de neige la plus importante fut mesurée le 18 décembre au Mont-Rigi (Waimes), avec 20 cm.

 

DURÉE D’INSOLATION

La durée d’insolation annuelle fut normale à Uccle. Le soleil y a brillé pendant 1559h 02min (normale : 1544h 35min). Décembre fut exceptionnellement sombre, alors que janvier et mars furent anormalement ensoleillés.

L’année a compté un nombre anormalement faible de jours avec ciel couvert (58 jours, normale : 69,9 jours). Seul février comptabilise un nombre de jours avec ciel couvert juste au-dessus de la valeur normale. Le mois de décembre particulièrement sombre n’a finalement pas permis de battre cette année le record du plus faible nombre annuel de jours avec ciel couvert. Le record date toujours de 2014, avec 50 jours.

 

VENT

La vitesse moyenne annuelle du vent à Uccle fut de 3,4 m/s. Comme en 2016, c’est une valeur très anormalement faible (normale : 3,7 m/s). Presque chaque mois, la vitesse moyenne du vent fut inférieure à la normale.