Installation de l'appareil GYRODIF dans la base Juan Carlos 1° Ile Livingston, Antarctique

L'IRM installera un de ses GYRODIF dans l'île Livingston, péninsule Antarctique, suite à l'achat d'un exemplaire par l'Observatoire de l'Ebre, Espagne, opérateur d'un observatoire magnétique là-bas.

La base Espagnole a désiré s'équiper de ce type d'instrument pour assurer les observations absolues du champ magnétique durant les périodes d'hiver austral, lorsque la base est inhabitée.
Le GYRODIF est actuellement le seul instrument capable d'effectuer ce type de mesure automatiquement, sans requérir la présence d'un operateur humain (Figure A). Il est construit entièrement dans les laboratoires de l'IRM. Nos techniques très pointues sont utilisées afin de produire un appareil robotisé mais qui ne perturbe pas le champ magnétique qu'il doit mesurer. Les principaux capteurs sont un gyroscope à fibre optique et un magnétomètre fluxgate.

 

Figure A. Le GYRODIF qui sera installé en Antarctique. L’appareil mesure automaitquement : la direction du Nord géographique, la direction du Nord magnétique et l’inclinaison magnétique

Le GYRODIF sera installé dans un radôme spécialement construit pour lui, bien à l'écart de l'activité de la base (Figure B).

 

Figure B. L'observatoire magnétique de l'île Livingston. Le GYRODIF sera installé dans le radôme au premier plan.

L'installation sera effectuée par l'Ir. Alex Gonsette qui acheminera l'appareil via Ushuaia en Argentine. Ensuite il embarquera sur le navire océanographique Hespérides de la marine Espagnole (Figure C) pour traverser le passage de Drake et atteindre l'île de Livingston.

 

Figure C. Le navire océanographique Hesperides à l'ancre devant la base Juan Carlos 1°, île Livingston, Antarctique.