PLURISK : "Prévision et gestion des inondations lors de précipitations extrêmes en milieu urbain"

Les précipitations extrêmes en milieu urbain peuvent représenter une menace pour ses habitant et occasionner de lourds dégâts aux habitations et aux infrastructures. Afin de pouvoir mieux prévoir et gérer ces inondations urbaines, le projet de BELSPO appelé PLURISK a vu le jour, mettant en collaboration l’IRM, la KULeuven et l’Ulg.

Un des buts premiers du projet PLURISK est l’amélioration des prévisions de précipitations à très court terme, aussi appelées “nowcasts”. Ces prévisions servent d’inputs à la modélisation innovatrice des inondations. Ces modèles peuvent prévoir quelles portions des rues sont susceptibles d’être inondées.

 

La chercheuse de l’IRM, Lesley De Cruz, a reçu une récompense pour un poster sur STEPS-ALARO, à la conférence Weather Radar and Hydrology (WRaH) de 2017.

La fourniture de nowcasts pour la Belgique est rendue possible grâce aux radars de l’IRM qui donnent une image des précipitations à tous moments et pour tout le pays. Sur base des images radar les plus récentes, le système INCA-BE fourni un nowcast qui peut être visualisé via l’app mobile de l’IRM.

Un nouveau genre de système nowcasts a été mis en place dans le cadre du projet PLURISK : STEPS-BE. Une probabilité de précipitations est calculée par ce nouveau système, sur base de la situation actuelle. On y constate par exemple que l’incertitude est plus élevée lors d’orages estivaux que lors de la prévision du passage d’une grande zone frontale de précipitations. La probabilité d’une inondation est un facteur capital dans le processus de décision lors d’une évacuation, par exemple. L’interface de visualisation de STEPS-BE a été utilisée par des utilisateurs-test, dont la Ville de Gand et la société Farys.

 

Carte montrant la probabilité de précipitations modérées (>1mm/heure). Prévision du modèle STEPS-BE.

Un nouveau module de STEPS-BE a également été développé et nommé STEPS-ALARO. Ce module utilise, en plus des images radar, les prévisions du modèle ALARO, le modèle de prévisions numériques opérationnel de l’IRM, afin d’améliorer les nowcasts de STEPS-BE. Cette étape était importante afin de pouvoir prévoir les précipitations plusieurs heures à l’avance.

 

Carte montrant la probabilité de précipitations modérées (>1mm/heure), sur base des observations de l’heure précédente.

L’IRM a organisé un symposium PLURISK le 4 octobre 2017 au Planetarium de Bruxelles, afin d’en présenter les résultats. Les parties prenantes au projet ont également été invitées à fournir leur avis. Le symposium a attiré un public très varié, allant d’universitaires belges mais aussi étrangers, des services météorologiques, des services hydrologiques régionaux, des bureaux d’étude, des représentants de grandes villes ainsi que des gestionnaires de l’eau.