Le satellite SIMBA est prêt à être lancé

Une équipe de chercheurs et d'ingénieurs de l'IRM et du STCE (Solar-Terrestrial Centre of excellence) vient de finaliser le satellite SIMBA pour son lancement dans le cadre du projet éponyme de l'ESA (European Space Agency), financé par BELSPO. Le satellite a été construit en collaboration avec la KULeuven et ISIS-Innovative Solutions In Space.

Le satellite terminé, ses panneaux solaires ouverts, comme il apparaîtra dans l'espace. Seules ses antennes sont encore dissimulées.

Le satellite terminé, ses panneaux solaires ouverts, comme il apparaîtra dans l'espace. Seules ses antennes sont encore dissimulées.

SIMBA signifie Sun-earth IMBAlance (le bilan radiatif terrestre), soit la différence entre le rayonnement solaire entrant et celui émis par la Terre, au sommet de l'atmosphère. Nous pouvons déduire de ce bilan si la planète se réchauffe ou si elle se refroidit. Le satellite est équipé d'un radiomètre afin de mesurer ce rayonnement. Le but sera de vérifier s'il est possible de mesurer, à l'aide d'un seul et même instrument, le rayonnement solaire entrant et le rayonnement sortant émis par la Terre.

Les senseurs spectroscopiques (les petits carrés noir et blanc), la cavité (derrière le disque blanc et son ouverture), et une partie de l'électronique.

 

Afin de pouvoir faire la différence entre d'un côté, le rayonnement solaire reçu par la planète et son atmosphère, et de l'autre côté le rayonnement thermique émis par la Terre, des senseurs spectroscopiques supplémentaires ont été installés dans le satellite.

Les instruments spatiaux doivent pouvoir résister à des conditions extrêmes, comme par exemple des températures très élevées et très basses ainsi que l'absence d'atmosphère. La dernière phase de ce projet spatial passe donc par une batterie de tests de robustesse du satellite, se déroulant dans une chambre thermique sous vide. Afin de pouvoir aussi garantir que le satellite résistera aux fortes vibrations lors du lancement, celui-ci est également fortement malmené dans un environnement de test.

SIMBA prêt à être testé dans la chambre thermique sous vide. La partie arrière du satellite est visible ainsi que les panneaux solaires et deux senseurs spectroscopiques. Les câbles sont reliés à des thermocouples afin de surveiller la température du satellite pendant les tests.

SIMBA prêt à être testé dans la chambre thermique sous vide. La partie arrière du satellite est visible ainsi que les panneaux solaires et deux senseurs spectroscopiques. Les câbles sont reliés à des thermocouples afin de surveiller la température du satellite pendant les tests.

Vendredi dernier, le 5 juillet 2019, SIMBA a été complètement finalisé pour le lancement et intégré au container de lancement CubeSat. Une fois dans l'espace, le système automatique pousse les satellites hors du container. Le lancement est prévu pour le mois d'août via une fusée de lancement Vega de l'ESA, en Guyane française.

SIMBA testé et prêt pour le lancement. A droite, le container de lancement des satellites. Une des quatre portes est ouverte afin d'accueillir SIMBA.

SIMBA testé et prêt pour le lancement. A droite, le container de lancement des satellites. Une des quatre portes est ouverte afin d'accueillir SIMBA.

Toute dernière photo de SIMBA avant son lancement en août prochain.

Toute dernière photo de SIMBA avant son lancement en août prochain.

Tout l'équipe du R-LAR (RMIB Laboratory for Absolute Radiometry) espère un lancement réussi. La suite fin 2019!

Pour plus d'informations : Dr. Stijn Nevens, Chef Scientifique et du projet SIMBA.