Rapport spécial du GIEC sur le changement climatique et l'utilisation des terres

Hier, le jeudi 8 août 2019, le GIEC publiait son "Rapport spécial sur le changement climatique, la désertification, la dégradation des sols, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres", qui a été approuvé lors de la 50e session plénière du Giec (Genève, 2-6 août 2019).

Ce rapport du GIEC étudie le lien entre le changement climatique et les différentes affectations des sols. Le résumé pour les autorités forme la base scientifique pour des mesures de mitigation et d'adaptation.

Notre collègue Rafiq Hamdi a collaboré au deuxième chapitre de ce rapport dans lequel les interactions entre le climat et le sol sont étudiées. Son travail traitait principalement l'effet du changement climatique dans les zones urbaines.

“Both global warming and urbanisation can enhance warming in cities and their surroundings.”

                                                                                                                                            IPCC Report, p. 73

Conclusions du rapport entre l'urbanisation et le climat

  • L’effet de l’urbanisation sur les températures est plus grand la nuit qu’en journée.
  • L’effet d'îlot urbain rend les vagues de chaleur plus intenses (entre 1,22 °C et 4° C, surtout la nuit)
  • Le cycle de l’eau est perturbé dans les zones urbaines. Le sol imperméable augmente les risques d'inondations lors de fortes pluies.