Recherche sur le rôle joué par les jardins privés sur l’effet de chaleur urbaine à Louvain

Le projet de science participative (citizen science) Garmon-LeuvenAir  de l’Université de Louvain (KULeuven) va étudier le climat urbain de Louvain, en collaboration avec la Ville de Louvain et le projet Leuven2030. Le projet va, entre autres, tenter de cartographier les effets modérateurs des zones vertes et des jardins privés dans la ville. L’IRM va mettre sa plateforme WOW-BE à disposition afin de pouvoir visualiser ces données. .

Le microclimat urbain existe de par les interactions entre les surfaces urbaines et l’atmosphère. Les processus physiques qui se produisent au cœur de ce microclimat sont les conséquences des échanges d’énergie et d’eau entre les surfaces présentes en ville et l’atmosphère. La composition du paysage urbain joue un rôle important dans ce phénomène. Ce projet de recherche se penchera tout particulièrement sur le rôle joué par les jardins privés dans la ville. Pour l’instant, un réseau de stations météo bon-marché est en train d’être installé dans des jardins de particuliers. Ceci constitue donc un très bon exemple de projet de science participative, parfaitement en accord avec l’esprit de notre plateforme WOW-BE.

L’IRM a déjà participé à une étude sur le climat urbain en région bruxelloise et participe aussi au projet VLINDER de l'Université de Gand, où 56 stations seront installées d'ici la fin de l'année en Flandre et à Bruxelles, pour étudier le climat urbain.