Sommet de l’ONU sur le climat à New York

Aujourd’hui, le 23 septembre 2019, un sommet sur le climat important des Nations Unies (ONU) aura lieu à New York. Le sommet dure cinq jours et réunit des chefs d'État, des acteurs du privé, des organisations de la société civile, des autorités locales et autres organisations internationales pour renforcerla politique du climat dans le monde entier.

En 2015, l’Accord de Paris sur le climat à la COP21 a été signé par 195 pays pour contenir le réchauffement climatique (par rapport aux niveaux préindustriels) en dessous des 2°C et autant que possible sous le 1,5°C. Pour atteindre cet objectif, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer rapidement pour pouvoir atteindre une émission nette de zéro d’ici 2050.

Besoin d’actions politiques ambitieuses

Pour atteindre les objectifs globaux comme définis dans l’Accord de Paris, chaque pays a formulé sa propre contribution ou son propre objectif pour lequel il se tient responsable. Le sommet sur le climat de cette semaine vise à renforcer ces ambitions nationales sous forme de plans concrets et réalistes. Ces plans nécessitent non seulement une réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais également une transition économique durable, juste et socio-écologique.

Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a élaboré un portefeuille d'actions d'adaptation ambitieuses:

  • une transition mondiale vers les énergies renouvelables;
  • villes et infrastructures durables et résilientes;
  • agriculture durable et gestion des forêts et des océans;
  • résilience et adaptation aux impacts du changement climatique;
  • alignement des financements publics et privés sur une économie nette.

La base scientifique

La veille du sommet sur le climat, plusieurs organisations importantes du climat ont publié un rapport qui fait un état des lieux du réchauffement climatique. Le rapport "United in Science" est basé sur les résultats de recherche du climat les plus récent, et a été coordonné par l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Ce rapport et les rapports du groupe international de scientifiques du climat ou du "Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat" (GIEC) constituent la base scientifique de la nécessité d’une politique internationale du climat assortie d’actions concrètes.

"Le réchauffement climatique causé par l'activité humaine est actuellement estimé à 1,1 °C (par rapport à la période préindustrielle) et les années les plus chaudes mondialement ont été mesurées au cours des cinq dernières années."

De: rapport "United in Science", OMM.

Ce réchauffement entraîne des modifications mondiales de la fréquence et de l'intensité des précipitations, des tempêtes et des vagues de chaleur, ainsi qu'une diminution de la quantité de neige et de glace. Cela a un impact sur la biodiversité, l'agriculture, la santé, l'économie, la gestion de l'eau, etc.

Chaque trait vertical de cette image représente une année, allant de 1850 jusqu’à 2018 compris. La couleur de chaque trait correspond à la température annuelle moyenne globale, en bleu les années relativement froides et en rouge les années relativement chaudes. Cette représentation de données climatiques et le nom « Warming stripes » qui lui a été donné, ont été conçus par le climatologue Ed Hawkins.

Actions mondiales pour le #climatestrike

Depuis le vendredi 20 septembre 2019, il y a eu un appel mondial à organiser des actions pour le climat pendant la semaine du sommet sur le climat. La militante suédoise pour le climat, GretaThunberg, qui est allée à New York le mois dernier en voilier, assiste au sommet sur le climat. Dans plus de 150 pays, différents mouvements climatiques ont organisé des actions pour accroître la pression sur les gouvernements nationaux présents lors du sommet sur le climat.

L'initiative "Scientists4Climate" a été lancée au début de cette année. Plus de 3.400 scientifiques de toutes les universités et instituts de recherche belges (y compris des scientifiques du RMI) ont appelé les décideurs à faire de plus en plus ambition en matière de climat. "Scientists4Climate" appelle également à des actions cette semaine.

Plus d’informations