Un projet unique de “smart mobility” à l’aide de prévisions météo vient de démarrer !

Un consortium de chercheurs et de partenaires privés s’est formé afin de mettre en place un projet unique d’amélioration de sécurité routière. Ce projet fera appel aux divers capteurs des véhicules qui généreront des avertissements en temps réel en cas de phénomènes météorologiques locaux (mauvaise visibilité, grêle) ou en cas d’état des routes dangereux (verglas, neige). Le projet s’appelle Secure and Accurate Road Weather Services (SARWS) et a été en partie financé par les firmes participantes et l’Agentschap Innoveren en Ondernemen de l’Autorité flamande. IDLab (un groupe de recherche sur la microélectronique et les composants (imec) de l’Université d’Anvers) et Verhaert (une firme spécialisée dans le développement de produits innovants) sont les partenaires principaux du projet et sont respectivement responsables de la partie recherche et de la partie développement. Ils sont assistés dans le projet par d’autres partenaires tels que Be-Mobile, Inuits, bpost et l’IRM, qui chacun apporteront leurs compétences uniques à la réussite du projet.

Lors d’une phase initiale, un projet test consistera à équiper une trentaine de camionnettes de livraison de bpost avec un in-car smart sensor node (ICSSN) qui est actuellement en cours de développement chez Verhaert, en collaboration avec imec. Ce ICSSN combine les données des propres senseurs du véhicule avec les données de capteurs supplémentaires installés dans ou sur la voiture. Le savoir-faire du créateur de softwares et spécialiste en Internet des Objets (IdO), Inuits, avec imec, sont en charge de la mise place de l’infrastructure de transfert du flux de données transmis lors des trajets des voitures, vers la base de données centrale, où elles seront transformées en données utilisables pour toutes sortes d’applications du projet.
Des Machine learning algoritmes extrairont les informations météorologiques exploitables des données reçues. C’est ici que l’expertise des spécialistes en smart mobility Be-Mobile et imec se révélera utile. Verhaert étudié également la possibilité de développer des algorithmes de prévisions météorologiques sur base de ces données. De son côté, imec effectuera de la recherche quant à la dynamique des véhicules et le comportement des utilisateurs en fonction des conditions météo. Ces connaissances pourront aider les usagers des routes à participer de manière plus safe à la circulation. En plus de l’amélioration de la sécurité de ses propres conducteurs, bpost étudie la possibilité d’utiliser ses véhicules, qui circulent de manière continue, en tant que plateforme de mesure mobile, comme c’est déjà le cas actuellement pour les mesures de qualité de l’air.

Les informations météorologiques très locales qui seront mises à disposition en temps réel, seront aussi utilisées pour diverses applications innovantes. Tout d’abord, une amélioration certaine est à prévoir eu niveau de la sécurité routière. Be-Mobile est un acteur important dans la création de solutions de mobilité sur le plan européen. Alors qu’auparavant les gestionnaires routiers, les constructeurs automobiles et les usagers agissaient chacun dans leur coin, Be-Mobile rassemble et relie les intérêts de tous ces acteurs de la mobilité, et pourra bientôt relayer en temps réel ces informations pertinentes à chaque utilisateur.

Verhaert, de son côté, utilisera ces données afin de développer des applications intelligentes fournissant des prévisions météorologiques hyper localisées et en temps réel, pour les softwares des véhicules ou des applications de smart mobility. L’IRM utilisera ces données afin d’alimenter les modèles de prévisions existants, de les valider et les affiner.

Il est évident que chaque partenaire forme un maillon indispensable de la chaîne de ce projet. Les articles déjà parus dans les médias n’ont abordé qu’un des aspects (les véhicules postaux) de ce projet passionnant et innovant. Le projet dans son ensemble couvre la chaîne entière allant des capteurs dans les voitures, de l’IdO, du traitement des données et de leur utilisation, jusqu’au feed-back final vers les utilisateurs des infrastructures routières. De plus, ceci fait partie d’un projet international du même nom, englobant 30 partenaires de 7 pays. La présentation officielle de ce projet est prévue fin janvier 2019 à Paris.

Les partenaires du consortium SARWS et leurs coordonnées :
IDLab http://idlab.technology peter.hellinckx@uantwerpen.be
Verhaert www.verhaert.com lieven.claeys@verhaert.com
Inuits www.inuits.eu jacke@inuits.eu
Be-Mobile www.be-mobile.com steven.logghe@be-mobile.com
bpost www.bpost.be henk.joye@bpost.be
IRM www.meteo.be ui@meteo.be