Infos

Front froid

A l’instar des fronts chauds, un front froid est souvent associé à un cyclone extratropical. Lors du passage d’un front froid à un endroit particulier, l’air froid prend la place de l’air plus chaud. Cela s’accompagne de beaucoup de nuages, de précipitations (pluie, neige, averses, et de l’orage est également possible) et d’une modification dans la direction et la force du vent.

Sur les cartes météo, un front froid est représenté par une courbe bleue avec des triangles bleus, qui indiquent la direction de déplacement du front. La figure 1 présente une situation au sol avec un noyau dépressionnaire de 992 hpPa. Le vent tourne dans le sens horaire autour du noyau dépressionnaire et opère une saillie claire sur les fronts. Dans le cas d’un front froid, dans cet exemple, le vent circule du sud-ouest au nord-ouest.

Figure 1 : Une dépression profonde avec la présence claire d’un front froid et d’un front chau

Figure 1 : Une dépression profonde avec la présence claire d’un front froid et d’un front chau

L’air chaud a une plus faible densité que l’air froid, de sorte que l’air chaud est forcé de s’élever au-dessus de l’air froid. Cette ascension provoque un refroidissement, dont la conséquence est la formation de nuages et de précipitations. La séparation entre l’air chaud et l’air froid se retrouve aussi dans les plus hautes couches de l’atmosphère. Cela est illustré dans la figure 2 par une coupe verticale, en particulier le segment a-b (voir ligne verte sur la figure 1).

Figure 2. Coupe verticale d’un front froid. La courbe noire représente la ligne de séparation en

Figure 2. Coupe verticale d’un front froid. La courbe noire représente la ligne de séparation en

Figure 3. Par la présence d'une zone de haute pression au-dessus de l’Océan Atlantique et d'une

Figure 3. Par la présence d'une zone de haute pression au-dessus de l’Océan Atlantique et d'une

Expressions rattachées