A propos de l’IRM

Réseau climatologique

Le réseau climatologique belge compte environ 200 stations réparties à travers tout le pays. Il est constitué d’observateurs quasi bénévoles recrutés par l’IRM et d’agents de l’Etat, des Régions ou d'entreprises diverses. La majorité de ces observateurs sont des passionnés de météorologie, qui effectuent par tout temps leurs relevés et leurs observations de manière très consciencieuse.

Tous les matins vers 8 heures, les observateurs relèvent la quantité d’eau tombée en 24 heures dans un pluviomètre de l’IRM. Dans plus de la moitié des stations, cette mesure est complétée par le relevé des valeurs extrêmes de la température de l’air, d’après la lecture de thermomètres à maximum et à minimum placés dans un abri standard. Ces mesures sont complétées, selon le cas et la disponibilité des observateurs, par des observations supplémentaires en cours de journée, telles que le minimum de la nuit sur gazon, la répartition des pluies au cours de la journée, la présence de brouillard, l’épaisseur de neige au sol ou le passage d’un orage au-dessus de la station.

Quotidiennement ou mensuellement selon les cas, les observateurs transmettent à l’IRM le résultat de leurs relevés. Les informations sont centralisées dans la banque de données de l’IRM et la qualité des données est contrôlée. Les données validées peuvent ensuite être exploitées par le Service de renseignements météorologiques et climatologiques pour répondre aux nombreuses demandes d’informations du public, des entreprises et des autorités publiques.