Climat général en Belgique (sera supprimé)

Septembre

Septembre est le premier mois de l'automne météorologique. La décroissance moyenne des températures commence à se marquer nettement : si les normales journalières des températures moyennes sont à Uccle de l'ordre de 16 °C au début du mois, elles ne sont plus que de l'ordre de 13 °C à la fin de celui-ci. Dans le pays, les normales mensuelles des maxima sont comprises entre 15 °C et 20 °C, tandis que les normales des minima varient de 6 °C à 11 °C.

À Uccle, des températures de plus de 30 °C sont encore possibles au cours de la première décade et exceptionnellement au cours la deuxième décade : le maximum record a été observé le 4 septembre 1929, avec 34,9 °C. En basse et moyenne Belgique, les minima peuvent déjà s'approcher de 0 °C : à Uccle, un minimum record de 0 °C fut même observé le 24 septembre 1931. À Rochefort, on a relevé -4,3 °C le 16 septembre 1971 et on y enregistra cette même année quatre jours de gel.

Dans le pays, les normales mensuelles des précipitations varient de 65 mm à 120 mm. À Uccle, le mois de septembre 1959 connut un déficit pluviométrique record, avec à peine 4,7 mm de pluie recueillis en deux jours, alors qu'en 1984 une cote mensuelle record y atteignit 198,8 mm. Le 21 septembre 1959 marqua à Uccle la fin d'une période de 30 jours sans précipitations. Les totaux journaliers peuvent être importants : ainsi, le 1er septembre 1987 à Stavelot, la quantité d'eau recueillie en moins de trois heures atteignit 98,5 mm au cours d’un orage. On signalera aussi les pluies diluviennes qui se sont produites les 13 et 14 septembre 1998 dans une zone allant de la région anversoise jusqu'au plateau des Hautes-Fagnes. Le matin du 14, on releva de nombreuses cotes pluviométriques journalières supérieures à 100 mm ; la plus importante fut mesurée à Wijnegem, avec 146,8 mm.

Le 29 septembre 1954, les précipitations étaient déjà en partie neigeuses sur les hauts plateaux ardennais.

À Uccle, la durée normale d'insolation se monte à 156 heures. Cette valeur fut largement dépassée en 1959, avec un total de 299 h de soleil ; en 2001 par contre, on en observa à peine 65 h.

Contrairement à une idée répandue, les « tempêtes d'équinoxe » ne sont pas aussi fréquentes qu'on le croît. Depuis 1941, seules deux tempêtes se sont produites dans notre pays aux alentours de l'équinoxe d’automne : en 1946 et en 1973.

Le 20 septembre 1982, une tornade particulièrement violente traversa le village de Léglise, détruisant de nombreuses habitations.